2

L’élection de François Hollande – une opportunité pour l’Europe

BRUXELLES – Rarement élection nationale aura été suivie d’aussi près par tout notre continent. Rarement une alternance politique dans un État membre de l'Union européenne aura suscité autant d'attentes.Les Européens ont pris conscience de l’imbrication de leurs destins : un nouveau demos européen et une nouvelle sphère publique européenne émergent de la crise. Les défaillances d'un seul pays peuvent menacer l'ensemble de l'économie européenne, fragilisant ainsi les fruits de 60 ans d’intégration : paix, solidarité, prospérité. Cet acquis n’est pas immuable, et seule une coopération entre les 27 partenaires européens apportera des solutions.

La victoire de François Hollande offre une nouvelle chance à l'Union européenne. Elle devrait sonner le glas d'une politique exclusivement tournée vers l'austérité, conduisant à la paralysie de nos économies et à la division de l'Union européenne. L’engagement du nouveau Président français en faveur d’une politique de croissance européenne est porteur d’espoir pour les citoyens. Il répond également aux inquiétudes des marchés financiers face au risque de récession.

Les propositions de François Hollande ne peuvent être que favorablement accueillies par le Parlement européen qui a toujours associé responsabilité budgétaire et investissements au service de la croissance et de l’emploi. Je constate que ce message est enfin entendu par toutes les familles politiques et qu’on parle aujourd’hui d’un pacte pour la croissance.

Pour répondre à l’ampleur et à l’urgence des défis actuels, ce pacte doit être ambitieux dans ses objectifs et son financement, mais surtout contraignant.