7

La guerre économique d’usure de l’Europe

NEWPORT BEACH – J’avais neuf ans lorsque l’Egypte est entrée dans cette guerre que l’on a qualifié « d’usure » contre Israël. Durant cette période de « ni guerre - ni paix », les tensions sous-jacentes étaient nombreuses, et la fragile tranquillité était régulièrement interrompue par des escarmouches armées.

La guerre d’usure faisait suite à la guerre de 1967, dans laquelle l’Egypte – à la très grande surprise de la plupart de ses citoyens et du monde – fut résolument défaite. Ses forces aériennes furent détruites, son armée pour ainsi dire écrasée, et Israël prit possession de l’ensemble de la Péninsule du Sinaï.

Positionnée sur la rive est du canal de Suez, l’armée israélienne était à peine à plus de 100 kilomètres du Caire. Dans la mesure où les avions de combat israéliens contrôlaient l’espace aérien, la capitale égyptienne et les principales zones de population étaient fortement exposées.

Le discours officiel n’était pas véritablement en phase avec cette réalité. Que ce soit à la télévision d’état ou dans la presse écrite contrôlée par le gouvernement – il n’existait pas de liberté de la presse, d’internet ou de chaines câblées à l’époque – les citoyens étaient assurés – sans pour autant en être convaincus – que l’Egypte avait récupéré le contrôle de sa destinée.