Paul Lachine

L’inévitable restructuration de l’Europe

BERKELEY – Ce qui fut à un moment écarté comme une simple crise grecque, ou comme une simple crise grecque et irlandaise, est aujourd’hui clairement une crise de la zone euro. Trouver une solution à cette crise est à la fois plus facile et plus compliqué que ce que l’on pense généralement.

Les mécanismes économiques à l’ouvre sont assez simples. La Grèce a un problème budgétaire. L’Irlande a un problème bancaire. Le Portugal a un problème d’endettement privé. L’Espagne, une combinaison des trois. Pourtant, bien que les problèmes particuliers diffèrent, les implications sont les mêmes : tous ces pays doivent maintenant supporter des diminutions des dépenses atrocement pénibles.

La manière standard d’amortir les effets des politiques d’austérité est de joindre aux coupes domestiques une dévaluation de la monnaie. La dévaluation rend les exportations plus compétitives, afin de substituer de la demande externe à la demande domestique qui est comprimée.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/Iej8cAJ/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.