0

La mission mondiale de l’Europe

L’Europe est à la recherche de son identité. Je pense que cette dernière est facile à trouver : l’Union européenne donne corps au principe de la société ouverte, qui pourrait servir de force motrice à la société ouverte mondiale.

Permettez-moi vous expliquer ce que j’entends par là.

Le concept de société ouverte a été utilisé pour la première fois par le philosophe français Henri Bergson dans son ouvrage Les deux sources de la morale et de la religion . L’une des sources, selon Bergson, est tribale et à l’origine des sociétés fermées dont les membres sont liés par des affinités réciproques, par une peur des autres tribus et par une hostilité envers elles. L’autre source est universelle, crée des sociétés ouvertes guidées par les droits de l’homme fondamentaux qui garantissent et promeuvent les libertés individuelles.

Cette conception a été modifiée par Karl Popper dans son ouvrage déterminant publié en 1944, La société ouverte et ses ennemis . Popper fait observer que la société ouverte peut être mise à mal par les idéologies abstraites et universelles, telles que le communisme et le fascisme. Leur revendication de détenir la vérité ultime étant probablement fausse, ces idéologies ne peuvent être imposées aux sociétés que pas la répression et par la contrainte. Au contraire, la société ouverte accepte les incertitudes et met en place des lois et des institutions qui permettent aux personnes ayant des points de vue et des intérêts divergents de vivre ensemble en paix.