0

L'Europe et la lutte contre le terrorisme

Il y a trois ans ce mois-ci, le terrorisme international frappait en Europe. Lors d'attentats simultanés contre des trains à Madrid, des terroristes islamistes ont tué 191 personnes et en ont blessé plus de 2000. Le mois dernier, des suspects sont passés en jugement en Espagne.

Avant et après les attentats du 11 septembre 2001, des terroristes prétendant agir au nom de l'islam ont frappé de nombreux pays dans le monde, mais les attentats de Madrid et de Londres en juillet 2005 montrent que l'Europe est dans leur collimateur. C'est pourquoi les gouvernements européens ont pris des mesures préventives, notamment au niveau de l’Union européenne.

Au cours des trois dernières années, les autorités ont renforcé la sécurité dans les ports et les aéroports européens, créé des passeports biométriques et cherché à identifier les circuits de financement du terrorisme. Plus de 2000 suspects d'actes de terrorisme ou d'autres crimes graves ont été arrêtés et extradés grâce à un mandat d'arrêt européen.

Les services de sécurité et de renseignement européens ont mis en commun leurs moyens à Bruxelles dans un centre spécialisé dans l'analyse des menaces. Avec Europol et Eurojust, les polices européennes et les autorités judiciaires ont intensifié leur coopération. Les ministres vont sans doute autoriser les institutions chargées de veiller à l'application de la loi à consulter les bases de données d'ADN et d'empreintes digitales des autres pays de l'UE. Pour la première fois, le budget de l'UE en matière de sécurité décolle et devrait atteindre 1,4 milliards d'euros. Les polices européennes et les divers organismes chargés de la sécurité ont réussi à déjouer de nombreux attentats.