Kosovo refugees UN photo/Flickr

Le problème des réfugiés en Europe, hier et aujourd’hui

NEW YORK – Plus tôt cette année, je me suis rendu en voiture à un endroit magnifique sur les rives françaises du lac Léman. Je faisais route vers l’Hôtel Royal à Évian-les-Bains, là où 32 nations s’étaient réunies en juillet 1938 pour une conférence internationale, un épisode honteux à peu près effacé de nos mémoires.

Convoquée à l’initiative du président américain Franklin D. Roosevelt pour discuter de l’afflux massif de réfugiés provoqué par l’antisémitisme virulent d’Hitler, la Conférence d’Évian fut un échec total. Il est aujourd’hui nécessaire de se remémorer ses conséquences désastreuses à la lumière de la crise migratoire que traverse actuellement l’Europe.

L’objectif de la Conférence d’Évian était de  trouver une solution à la détresse de centaines de milliers de Juifs allemands et autrichiens qui cherchaient désespérément un pays où trouver refuge. Roosevelt pensait que seule une solution collective était en mesure de relever ce défi. Hitler espérait, lui aussi, que d’autres pays les accepteraient.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/R9nHt1q/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.