Sean Gallup/Getty Images

Quelle est cette menace qui pèse sur l’Europe ?

YAOUNDÉ – En Europe, les opposants à l’immigration reprennent sans cesse l’un au moins des quatre arguments suivants : les immigrants sapent les valeurs chrétiennes, minent les institutions de la démocratie libérale, amènent le terrorisme et grèvent le budget de l’État. Si ces affirmations étaient vraies, l’Europe aurait des raisons – et même le devoir – de fermer ses frontières. Mais aucune ne résiste à l’examen.

Commençons par la perte des valeurs culturelles chrétiennes, qui a beaucoup occupé, ces derniers temps, les milieux académiques ou politiques et jusqu’aux pouvoirs publics. Les opposants à l’immigration font souvent valoir la brusque réduction de la part de ceux qui se reconnaissent chrétiens parmi les populations européennes – 66,3% au début du XXe siècle, qui n’étaient plus, en 2010, que 25,9%. Ils en tiennent pour responsable une forte immigration en provenance de pays à majorité musulmane, qui se combine à la baisse des taux de natalité parmi les populations autochtones.

Mais les groupes hostiles à l’immigration n’ont fourni aucune preuve empirique un tant soit peu sérieuse de ce qu’ils affirment. En fait, lorsqu’on regarde les données, les faiblesses de leur raisonnement sautent aux yeux.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/epRAYzS/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.