Contactless cards

Pourquoi l’Europe a-t-elle encore besoin de billets et de pièces ?

FRANCFORT – Les systèmes de paiement sont actuellement confrontés à de profonds changements. Certains pensent que, avec la révolution numérique, qui offre des moyens toujours plus rapides et plus pratiques de régler les transactions, les espèces sont condamnées. Mais penser que le rôle de la monnaie fiduciaire dans l’économie est voué à disparaître serait une erreur.

Les solutions de paiement sans espèces se sont multipliées ces dernières années. Les paiements par carte de crédit, virement en ligne et prélèvement sont d’ores et déjà courants. Et, à présent, les solutions de paiement numériques par smartphone et les portefeuilles mobiles gagnent du terrain. L’émergence d’innovations potentiellement perturbatrices, comme la technologie des grands livres distribués, montre que d’autres changements, peut-être de grande ampleur, pointent à l’horizon.

Plusieurs études, qui ne sont pas liées à l’apparition de ces nouvelles options de paiement, plaident pour l’abolition de la monnaie fiduciaire. Je regrouperais ces défenseurs d’une société sans espèces en trois camps.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/TpnDv2o/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.