L'Europe en manque d'horizon

La célébration du 50° anniversaire du traité de Rome ce mois-ci tombe à un moment opportun. Le temps est venu pour l’Union européenne de mettre fin à la "période de réflexion" qu'elle s'est imposée après le rejet de la Constitution européenne par les Français et les Hollandais et de remettre en route le processus de réunification entamé à Rome il y a 50 ans.

Cette période de réflexion a été caractérisée par un vide de la pensée, les dirigeants européens ne parvenant pas à offrir aux citoyens de l'Europe une perspective fondamentalement nouvelle. Dans ces conditions, comment réussir une refondation ( Neubegründung ) de l'Europe, que la chancelière allemande Angela Merkel a appelée de tous ses vœux lors de son premier discours devant le Parlement sur la politique européenne ?

En théorie, trois conceptions différentes de l'avenir de l'Europe sont en concurrence. La première propose une sorte de fédération d'Etats-nations. Ses partisans, souvent appelés un peu trop sommairement "fédéralistes", estiment que la Constitution est un passage obligé vers une fédération européenne.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/9SMKcLk/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.