10

L'Europe en manque de démocratie

MILAN – L'avenir de l'UE ne sera pas officiellement en jeu lors des élections qui viennent d'avoir lieu en Hollande et qui se tiendront prochainement en France, en Allemagne et en Italie, pourtant leur résultat pourrait être déterminant.

L'hostilité à l'égard de l'UE est plus répandue que jamais, ainsi que le montrent les campagnes électorales des insurgés populistes comme Geert Wilders en Hollande et Marine Le Pen en France. Mais les signes d'une renaissance ou d'une réinvention de l'UE apparaissent maintenant - par exemple dans les prises de position de Manuel Macron en France ou de Martin Schulz en Allemagne.

Pour être convaincantes, les campagnes favorables à l'UE doivent aborder les problèmes liés à l'euro. Adoptée par 19 des 28 membres de l'UE (27 après le Brexit), la monnaie commune est devenue une source majeure de désillusion quant à l'intégration européenne. Bien que la crise de l'euro sous sa forme aiguë soit derrière nous, la zone euro reste une construction fragile. En cas de nouvel épisode de volatilité, les doutes sur sa survie pourraient réapparaître rapidement.

A la racine de la fragilité de l'euro se trouvent les défauts de conception du traité de Maastricht qui exige que les membres de la zone euro aient la même politique monétaire et des politiques budgétaires qui se plient à des règles budgétaires communes. Mais la simple existence de règles budgétaires s'est avérée insuffisante en l'absence de mécanisme européen chargé de veiller à leur respect.