NATO secretary general Stoltenberg at NATO Foreign Affairs meeting John Thys/Stringer

Les nouvelles « nations indispensables » de l’Europe

BERLIN – Après les chocs de 2016 qu’ont été le référendum au Royaume-Uni sur le Brexit et l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, la nouvelle année sera décisive pour l’Europe. Les prochaines élections législatives et présidentielles en France, Allemagne, aux Pays-Bas et éventuellement en Italie détermineront si l’Union européenne maintiendra sa cohésion ou si elle se désintégrera sous l’assaut de la vague néo-nationaliste qui balaye l’Occident.

Dans le même temps, les négociations sur le Brexit commenceront véritablement, ce qui donnera un aperçu des futures relations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Et il est possible que l’on se souvienne un jour de l’investiture de Trump le 20 janvier prochain comme un tournant décisif pour l’Europe.

Compte tenu des remarques passées de Trump sur l’Europe et ses relations avec les États-Unis, l’UE doit s’attendre à de sérieuses mauvaises surprises. Le prochain président américain, un représentant de ce nouveau nationalisme, ne croit pas en l’intégration européenne.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/9K1mRwl/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.