fischer166_JIM WATSONAFP via Getty Images_trumplookingangrywef Jim Watson/AFP via Getty Images

Le compte à rebours final pour l’Occident ?

BERLIN – L’année débute à peine, mais son importance historique est déjà évidente. En ce qui concerne l’Occident du moins, les événements prévisibles des mois à venir auront des conséquences marquantes et décisives pour l’avenir. Le moment de vérité aura lieu le 3 novembre 2020, lorsque les citoyens américains éliront leur prochain président.

Certes, les élections présidentielles américaines ont toujours revêtu une importance globale, étant donné qu’elles déterminent qui dirigera la première puissance mondiale pour les quatre prochaines années. Mais cette fois-ci, les enjeux sont bien plus élevés. La réélection du président Donald Trump pourrait présager la disparition de l’ordre libéral mondial et du système multilatéral d’alliances instauré par les États-Unis depuis les années 1940.

S’écartant du rôle hégémonique traditionnel des États-Unis, Trump privilégie un nationalisme borné et n’a fait montre que de bien peu de retenue dans ses actions fragilisant le démocratie américaine elle-même, en particulier en mettant en cause la séparation des pouvoirs et la légitimité d’autres institutions fondamentales. S’il est réélu en novembre, Trump aura un nouveau mandat pour donner libre cours à ses pratiques désastreuses pendant quatre ans de plus, avec un résultat qui correspondra à la description faite dans son premier discours d’investiture : un carnage américain.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/BfQjsH5fr