L’Europe et le nouvel ordre mondial

BERLIN – Le 15 novembre 2008 est une da   te à retenir - une date historique. Pour la première fois, le G-20, les 20 principales économies mondiales, se sont réunies à Washington pour tenter d’apporter une réponse à la crise économique et financière mondiale. Bien que cette première réunion n’ait pas débouché sur autre chose que des déclarations d’intention, elle marque un tournant dans l’Histoire.

Confrontées à la pire crise économique et financière depuis les années 1930, les nations industrialisées occidentales (y compris la Russie) qui dominaient auparavant l’économie mondiale ont découvert qu’elles étaient incapables d’apporter une réponse efficace à la crise. Il est de plus apparu que le seul d’espoir d’atténuer, ou mieux, de surmonter la crise économique globale repose exclusivement entre les mains des économies émergentes, et avant tout de la Chine.

En conséquence, le G-8, qui ne comprend pas les principales économies émergentes, a perdu toute pertinence. La mondialisation a donné lieu à une redistribution du pouvoir et des opportunités, et a creusé les fondations d’un nouvel ordre mondial pour le XXIème siècle.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/AfkPVUj/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.