David Cameron, Prime Minister of Great Britain Tolga Akmen/London News Pictures via ZUMA Wire

Neville Cameron ?

LONDRES – La question européenne est la Faucheuse de la politique britannique : celle qui divise les partis, qui affaiblit les gouvernements et qui détruit des carrières. Mais jamais auparavant les enjeux relatifs à cette question n'ont été aussi importants. La décision du Premier ministre David Cameron de tenir un référendum (peut-être dès le mois de juin), sur la poursuite de l'adhésion du Royaume-Uni à l'Union européenne pourrait bien faire tomber son gouvernement, détruire son parti politique et littéralement déchirer son pays.

Cameron fait tout son possible pour renégocier les termes de l'adhésion afin de convaincre les électeurs de choisir de rester dans l'Union européenne. Mais l'issue imprévisible des référendums est un fait bien avéré. En outre, il n'y a aucune raison de croire que les tempêtes du populisme qui balaient le continent n'atteindront pas le Royaume-Uni.

La décision de quitter l'Union européenne tomberait comme un couperet sur l'économie britannique et diminuerait considérablement sa stature internationale. Bien pire, elle pourrait conduire à la dissolution du Royaume-Uni. Le Parti National Écossais a menacé d'organiser un deuxième référendum sur l'indépendance, si les électeurs britanniques décidaient de quitter l'Union européenne. Cela permettrait, selon les termes des dirigeants du Parti National Écossais, à une Écosse indépendante de continuer à faire partie de l'Europe, alors même que l'Angleterre, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord pourraient choisir leur propre voie.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/NWyDT8x/fr;