borrell10_Photo by Ivan RomanoGetty Image_g20 Photo by Ivan RomanoGetty Image

Un grand pas en avant pour la justice fiscale mondiale

BRUXELLES – Au cours des dernières années, le multilatéralisme a été placé sur la défensive. Dans un contexte mondial devenu plus multipolaire que multilatéral, la concurrence entre États semble l'emporter désormais sur la coopération. L'accord mondial, conclu récemment pour réformer la fiscalité internationale sur les entreprises montre cependant que le multilatéralisme n'est pas mort.

On ne peut toutefois pas dire non plus qu’il se porte bien. Si la mondialisation s'est poursuivie pendant la pandémie de COVID-19, bien que de manière plus inégale qu'auparavant et malgré un sentiment d'isolement accru au sein de la population, les interdépendances sont devenues plus conflictuelles que jamais. Même le "soft power", la « puissance douce », est utilisée désormais comme une arme : les vaccins, les données et les normes technologiques deviennent à leur tour des instruments de concurrence politique.

Le monde devient également moins libre. La démocratie elle-même est menacée, dans le contexte d'une bataille de communication pour déterminer quels systèmes politiques et économiques sont les mieux à même de produire des résultats pour leurs citoyens.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/cqgBTcgfr