Christopher Furlong/ Getty Images

Réveiller l’Europe

BERLIN – Le vote des électeurs britanniques en faveur du Brexit n’est pas un exemple de l’humour noir britannique que j’apprécie tant. Ce ne sont pas les séries télévisées Monty Python’s Flying Circus, Yes, Prime Minister ou Fawlty Towers ; ce sont juste Boris, Michael et Nigel et leur désastreuse émission de télé-réalité politique.

Compte tenu de l’importance économique, politique et militaire du Royaume-Uni, le Brexit créera un grand vide au sein de l’Union européenne. S’il ne détruira pas l’Europe, on ne peut pas, à l’heure actuelle, en dire autant pour le Royaume-Uni. Le pays restera-t-il uni, ou les Écossais décideront-ils de s’en détacher ? Et est-ce que l’Irlande du Nord cherchera une réunification avec la République d’Irlande ? Le Brexit a-t-il ouvert la voie au déclin d’une des économies les plus dynamiques de l’UE et à la fin de Londres comme place financière mondiale ?

La sortie du Royaume-Uni de l’UE est un événement sans précédent et réservera sans doute son lot de mauvaises surprises. Jusqu’à présent, à l’exception du Groenland, l’UE n’a connu que des élargissements, raison pour laquelle personne ne sait comment se déroulera le Brexit, ni combien de temps il prendra (il a fallu trois ans au Groenland), ni quelles implications il aura pour le Royaume-Uni et l’Union européenne.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/IgGNDnp/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.