roubini140_Thierry MonasseGetty Images_europeancommissioneconomycoronavirus Thierry Monasse/Getty Images

La lutte non hamiltonienne de l’Europe

NEW YORK – La semaine dernière, la Commission européenne a dévoilé un plan pour aider les pays européens à gérer le choc aussi dur qu'à l'époque de la Grande Dépression imposé par la Covid-19. S'appuyant sur une récente proposition franco-allemande, la Commission appelle à un fonds de relance de 750 milliards d’euros (834 milliards de dollars), dont 500 milliards seraient distribués sous forme de subventions et 250 milliards sous forme de prêts.

L'argent émis dans le cadre de ce plan appelé « Next Generation UE » sera distribué au travers de programmes de l'Union européenne, afin d'atteindre les objectifs de la Commission, y compris en matière d’écologie et de numérique. La Commission lèvera des fonds sur le marché en émettant des obligations à long terme, complétées par une augmentation suggérée du taux d’un certain nombre de nouvelles taxes, comme celles sur les émissions de gaz à effet de serre, les services numériques et d'autres domaines du commerce supranational.

Bien que nous faisions partie des quelques commentateurs qui avaient prévu que l'UE offrirait un plan beaucoup plus vaste que ce que la plupart des participants du marché et des experts avaient anticipé, nous conseillerions néanmoins les décideurs européens de rester réalistes quant à ce qui peut être atteint en ce moment. Les célébrations du « moment hamiltonien » tant attendu de mutualisation de la dette de l’UE sont prématurées.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/OfiZLJefr