badre21_ Spencer PlattGetty ImagesGettyImages_capitalism Spencer Platt/Getty Images

Pour un capitalisme équitable

PARIS – Depuis 20 ans, la fréquence et l'intensité des crises mondiales augmentent, ce qui est un mauvais présage pour l'avenir de l'économie. Selon la Banque mondiale, du fait de la pandémie de COVID-19, la politique de réduction de la pauvreté n'a jamais été autant menacée depuis un quart de siècle. Les inégalités se creusent à l'intérieur des pays et entre eux, ainsi que dans de nombreux secteurs clés, de l'éducation à la santé.

Etant donné l'ampleur de ces problèmes, une politique de réduction des inégalités ne doit pas se focaliser exclusivement sur les revenus et les patrimoines. La situation exige une approche holistique avec un horizon à long terme. Sinon, les futurs gouvernements auront la tentation de procéder à des améliorations à court terme aux retombées politiques immédiates (comme l'augmentation du pouvoir d'achat des ménages), plutôt que d'investir dans le bien-être à long terme. Il faut quantifier les compromis nécessaires, de telle sorte que les dirigeants politiques puissent expliquer aux électeurs que sacrifier un peu de bien-être aujourd'hui permettra de vivre bien mieux demain.

Il faut aussi faire attention à la manière de mesurer les inégalités. Est-il juste de demander aux pays en développement de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre au même rythme que les pays avancés, alors que la contribution de ces derniers a été beaucoup plus importante que la leur dans le passé ?

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/RQBDIXAfr