0

Faire progresser l’interdiction des essais nucléaires

STOCKHOLM-MEXICO – Le Parlement indonésien vient d’adopter une mesure historique qui met notre planète un peu plus à l’abri de la menace des armes nucléaires. La décision prise par l’Indonésie de ratifier le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN) revêt une importance qui ne peut être sous-estimée. Elle représente en outre une occasion en or pour les huit pays qui doivent encore ratifier le Traité, permettant ainsi son entrée en vigueur.

Pendant les cinq décennies qui ont suivi la Seconde guerre mondiale, un essai nucléaire secouait et irradiait notre planète tous les neuf jours en moyenne. Cette époque prit fin en 1996, lorsque le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires fut adopté par l’Assemblée générale des Nations unies. Mais pour que le TICEN entre en vigueur, il faut que les 44 pays de l’annexe 2, qui maîtrisent la technologie nucléaire, le ratifient. D’ici là, le spectre des essais nucléaires continuera à nous hanter.

Il est urgent que le TICEN entre en vigueur dès que possible, dans le monde entier. Une interdiction complète de toute explosion nucléaire limitera la modernisation des arsenaux nucléaires existants et la mise au point de nouvelles armes, réduisant d’autant les capacités actuelles et potentielles des États dotés de l’arme nucléaire. Le TICEN encourage à la fois la non-prolifération et le désarmement nucléaires, une évolution indispensable à la sécurité nationale, régionale et mondiale.

Nous nous félicitons du fait que tous les pays maîtrisant le nucléaire, d’Europe, d’Amérique latine et d’autres régions du monde aient ratifié le TICEN. Après la ratification par l’Indonésie, seuls huit pays doivent encore s’y résoudre : la Chine, l’Égypte, l’Inde, l’Iran, Israël, le Pakistan, la Corée du Nord et les Etats-Unis. Ces pays ont la responsabilité de transformer en réalité l’interdiction des essais nucléaires. Nous les invitons fermement à réexaminer le TICEN, cet instrument essentiel à la paix et à la sécurité et qui nous rapproche d’un monde délivré de la menace des armes nucléaires.