torero2_DelmartyAlpacaAndiaUniversal Images Group via Getty Images_agrobot DelmartyAlpacaAndiaUniversal Images Group via Getty Images

Éliminer la faim de manière durable

ROME – En 2015, 193 pays réunis aux Nations unies pour s’engager à éliminer la faim mondiale par 2030 dans le cadre du programme de développement durable. Avec moins d’une décennie qui reste au compteur, les perspectives d’atteindre cet objectif semblent plutôt assombries. Pour les améliorer, le secteur public et le secteur privé devront s’attaquer en même temps aux crises alimentaires et environnementales à l’échelle mondiale.

L’insécurité alimentaire s’est intensifiée ces dernières années en raison de conflits et des changements climatiques, ainsi que de la pandémie de la COVID-19 et de la crise économique mondiale l’accompagnant. Aujourd’hui même, près de 811 millions de personnes souffrent de la famine, dont 132 millions qui font partie des populations sous-alimentées durant la pandémie. Trois autres milliards de personnes n’ont pas les moyens de s’alimenter sainement.

La lutte contre la faim ciblait traditionnellement l’accroissement de la production alimentaire, mais est accompagnée de coûts environnementaux élevés. L’agriculture épuise 70 % des réserves d’eau potable et appauvrit 40 % des sols. Elle a contribué à la quasi-extinction d’environ un million d’espèces. La production alimentaire génère 30 % des émissions mondiales de gaz à effets de serre (GES) et constitue la principale cause de la déforestation en Amazonie.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/G746orafr