Shehzad Noorani/Majority World/UIG via Getty Images

Le futur de la convergence économique

WASHINGTON, DC – Le monde connait aujourd'hui ce que les observateurs appellent une reprise de la croissance « synchronisée ». Quelles en sont les implications pour la « convergence » économique des pays développés et en développement, un sujet qui est tombé dans l’oubli dès le début de la grande récession il y a dix ans?

Dans les années 1990, le PIB par habitant des pays en développement, pris dans leur ensemble, a commencé à croître plus vite que celui des pays avancés, suscitant l’espoir que la production et les revenus des deux groupes convergeraient à terme. De 1990 à 2007, la croissance annuelle moyenne par habitant des pays en développement était de 2,5 points de pourcentage plus élevé que dans les économies avancées. Entre 2000 et 2007, l'écart s’est encore creusé, à 3,5 points de pourcentage.

Bien que tous les pays n’aient pas fait de progrès – de nombreuses petites économies ont connu de mauvaises performances – la structure de l'économie mondiale prise dans son ensemble semblait être en cours de transformation. Les pays asiatiques étaient en train de rattraper leur retard à un rythme particulièrement rapide, tirés par les grandes économies dynamiques de l'Inde et, plus encore, de la Chine (qui a connu près de trois décennies de croissance du PIB à deux chiffres).

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

Log in

http://prosyn.org/IrxqIUk/fr;

Handpicked to read next