okoli1_ALEX MCBRIDEAFP via Getty Images_africacoronavirusairport Alex McBride/AFP via Getty Images

Préparer l’Afrique au COVID-19

LA NOUVELLE-ORLÉANS – Il y a six ans, le virus Ebola dévastait l’Afrique de l’Ouest. Malgré le fait qu’Ebola est un virus mortel et très contagieux, les coûts économiques et humains auraient pu être évités si la communauté internationale n’avait pas tant tardé à le faire. Devant un nouveau virus à propagation rapide, le COVID-19, les autorités publiques et les institutions internationales risquent de faire la même erreur.

Le virus Ebola est arrivé au Nigeria en juillet 2014, lorsqu’un homme de nationalité libérienne infecté est arrivé par avion à Lagos, où je travaillais comme médecin. Lorsqu’il est venu se faire traiter à notre hôpital, nous n’étions pas du tout prêts. J’ai moi-même été infectée, comme plusieurs de mes collègues.

Mais au moins, c’était un hôpital privé avec des ressources suffisantes, de l’eau courante et des gants à usage médical. Qui plus est, dès que nous avons soupçonné un cas d’Ebola, notre directeur médical savait immédiatement qu’il fallait communiquer avec les fonctionnaires du ministère de la Santé de l’État et l’Organisation mondiale de la santé. Les ministères des États du Nigeria et les autorités fédérales ont mobilisé des ressources immédiatement.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/I0yl8tHfr