Un combattant de génie

WASHINGTON, DC – Même si Ariel Sharon n’avait jamais rejoint le monde de la politique, il demeurerait reconnu autour du monde en tant que commandant militaire et tacticien de talent. L’homme s’est en effet révélé faire preuve de compétences hors du commun dans ces deux domaines, ses méthodes se distinguant des pratiques militaires habituelles, même dans le cadre de l’armée israélienne non conventionnelle.

Prenons pour illustration la guerre du Kippour. Le 16 octobre 1973, dix jours après que l’armée égyptienne ait surpris les Israéliens en traversant le canal de Suez, Sharon parvient à transformer une défaite en victoire en menant ses propres troupes à travers le canal, ayant percé le front égyptien via un étroit couloir. Les Israéliens se déploieront rapidement derrière les Égyptiens, neutralisant les batteries anti-aériennes et bloquant les routes d’approvisionnement et de renfort.

En l’espace de six jours, le président égyptien Anouar el-Sadate sera contraint de plaider un cessez-le-feu immédiat et sans condition : les unités égyptiennes défaites ont en effet été si nombreuses, touchées par les frappes aériennes, en proie aux assauts, et si totalement encerclées qu’aucune force significative ne demeure capable de stopper l’avancée des Israéliens – pas même de garder la route reliant le Caire.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/9GJHdFY/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.