City of London Dan Kitwood/Getty Images

La revanche des experts

BERKELEY – Le débat sur le Brexit est une source inépuisable de joie pour quiconque possède un certain sens de l'humour. Ma citation préférée est celle de Michael Gove, l'actuel Secrétaire britannique de l'environnement.

Juste avant le référendum du Brexit de juin 2016, Gove, qui était alors Secrétaire de la justice dans le gouvernement de David Cameron, a rejeté l'avis quasi unanime des économistes et d'autres selon lequel une décision de quitter l'Union européenne allait profondément mettre à mal l'économie britannique. « Les citoyens de ce pays en ont assez des experts, a expliqué Gove sur un ton irrité, en faisant référence aux « experts des organisations porteuses d'acronymes, qui disent savoir ce qui est préférable pour leur pays et qui font toujours fausse route. »

Peu de temps après le référendum, les faits ont montré, à la surprise de bien des gens (ou du moins à celle de nombreux experts), que Gove avait raison et qu'ils avaient tort. Il n'y a pas eu en fait de récession immédiate au Royaume-Uni après le vote du Brexit : en effet, il n'y a même pas eu de ralentissement de la croissance.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/tCLEyEq/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.