Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

Ebola et au-delà

WASHINGTON, DC – Les Etats-Unis et l’Europe ont réagi de manière complétement disproportionnée aux rares cas isolés du virus Ebola apparus au sein de leurs frontières. Ces réactions de panique n’ont pas seulement été futiles. En violant des principes scientifiques de base, elles ont remis en cause les critères éthiques fondamentaux d’une action nécessaire en matière de santé publique. Et alors qu’il s’agit de protéger les individus du virus Ebola – sans même parler de la prévention d’une crise sanitaire mondiale similaire à l’avenir – ces réactions pourraient bien être contreproductives.

Cet excès de zèle a été particulièrement frappant aux Etats-Unis, où la réaction initiale a inclus des contrôles des voyageurs en provenance de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone. Plus problématique encore, certains États ont imposé une quarantaine de 21 jours aux soignants bénévoles en provenance des pays touchés par l’épidémie. Heureusement, les vives protestations politiques contre ces mesures de quarantaine ont conduit certains gouverneurs à les lever rapidement.

Il est temps pour les pays développés de comprendre que la meilleure manière de protéger leurs citoyens du virus Ebola est d’agir pour enrayer la progression de l’épidémie en Afrique de l’Ouest même. Il est avant tout nécessaire à cette fin de disposer d’une capacité de déploiement rapide face au virus Ebola dans les trois pays les plus touchés. Cette capacité doit comprendre des fonds adéquats (et importants) ; des médecins, des infirmiers, en sus des soignants locaux, bien formés ; et une meilleure formation locale au plan du diagnostic, du traitement, de la recherche des contacts et de l’isolement des individus infectés.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/e0KxDiIfr;
  1. marin8_Bernd von Jutrczenkapicture alliance via Getty Images_germanyfinanceminister Bernd von Jutrczenka/picture alliance via Getty Images

    Germany Can Reduce Its External Surplus

    Dalia Marin

    For years, Germany's ballooning current-account surplus has rankled the rest of the world, and German policymakers have thrown up their hands as if powerless to do anything about it. But the external imbalance is a result of policies that are fully within the government's power to change.

    0
  2. op_campanella7_Aurelien MeunierGetty Images_billgatesrichardbransonthumbsup Aurelien Meunier/Getty Images

    Abolish the Billionaires?

    Edoardo Campanella

    Even many of the wealthiest Americans would agree that the United States needs to overhaul its tax policies to restore a sense of social justice. But, notes Edoardo Campanella, Future of the World Fellow at IE University's Center for the Governance of Change, such reforms would not be enough to restart the engines of social mobility and promote greater equality of opportunity.

    11