E Pluribus Unum pour les régulateurs des banques européennes

STOCKHOLM – Il manque à l’Union européenne une structure de surveillance efficace pour son vaste secteur financier, et le fossé entre ce qui est nécessaire et ce qui existe ne cesse de s’élargir.

Pour ouvrir la voie à l’intégration financière européenne, le Plan d’action pour les services financiers (PASF) a été lancé en 1999 dans le but de créer un cadre de réglementation pour une zone financière unique. La Commission européenne, espérant accélérer le mouvement, a publié un livre blanc sur la politique des services financiers couvrant la période 2005-2010.

De nets progrès ont été faits en termes d’intégration, à mesure que les institutions financières de toute l’Europe ont commencé à réaliser les bénéfices des économies d’échelle. Mais le secteur a agi plus rapidement que les organismes de contrôle, et les régulateurs n’ont pas su réagir.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/fMrlWqq/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.