Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

eichengreen132_Ramin TalaieCorbis via Getty Images_william c dudley Ramin Talaie/Corbis via Getty Images

La Fed et l'élection présidentielle

HANALEI, HAWAII – William Dudley, le précédent président de la Réserve fédérale de New-York, a récemment ouvert la boîte de Pandore en appelant la Fed à prendre en considération les conséquences de sa politique sur l'élection présidentielle de 2020. Il a rendu un précieux service d'intérêt général en soulignant l'impact parfois très important de la Fed sur la vie politique américaine. Pour autant, son conseil est-il approprié ?

Sa logique est claire. Si la Fed diminue les taux d'intérêt en réaction à la politique commerciale désordonnée de Trump, cela pourrait encourager ce dernier à poursuivre sur la même voie. Le président américain estime que les USA et la Chine sont voués à se livrer une guerre commerciale à mort. Pourtant, il reconnaît que la Bourse réagit mal à ses menaces de hausse des taxes douanières, que le climat d'incertitudes commerciales affecte la croissance et que cette situation ne favorise pas sa réélection.

Néanmoins, si la Fed relâche sa politique pour freiner une baisse des investissements et de la croissance liée aux incertitudes, Trump pourrait intensifier ses attaques commerciales contre la Chine. Dudley le dit, la Fed doit indiquer "sans ambiguïté que Trump sera le seul responsable des conséquences de ses décisions".

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/ha4sTyxfr;