Skip to main content

En finir avec le paternalisme européen

La présidence italienne de l'Union européenne porte une énorme responsabilité, celle de revigorer l'élargissement comme aspect essentiel de la nouvelle UE. Le meilleur endroit pour commencer serait d'inciter à une meilleure attitude envers l'adoption de l'euro pour les pays accédant à l'Union. En fait, la position paternaliste des institutions de l'UE envers les pays accédants menace de créer une Europe à deux vitesses qui compliquera les processus d'intégration.

Les pays accédants ont tenu leur part du marché en réalisant l'intégration commerciale avec les pays de l'Union parfois plus poussée que dans de nombreux pays membres. Trois d'entre eux --l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie-- possèdent un système de caisse d'émission ou un taux de change fixe avec l'euro, tout comme la Bulgarie, qui doit rejoindre l'Union en 2007. Les autres ont manifesté depuis plusieurs années leur intérêt pour adopter l'euro dès le début, de manière unilatérale dans certains cas, avant même leur entrée dans l'Union -- une position ouvertement défendue par la Banque nationale de Pologne, et à un moindre degré par la Banque nationale de Hongrie et la Banque nationale de la République Tchèque.

Pourtant, malgré leur progrès pour amener leur taux d'inflation et leurs taux d'intérêt au plus près des niveaux européens, bon nombre de pays candidats craignent, avec l'ouverture totale aux mouvements de capitaux, prérequis pour l'accession à l'Union, de s'exposer au risque d'arrêts brutaux de mouvements de capitaux et à des crises cambiaires. Ils ont compris les leçons de l'Amérique latine et de l'Asie dans les années 1990. L'adoption de l'euro leur permettrait très facilement d'échapper à de tels risques et de centrer leurs efforts sur la création d'une croissance réelle pour leurs économies.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/GRuFgKj/fr;
  1. drew47_Drew AngererGetty Images_trumpgiulianasmiling Drew Angerer/Getty Images

    Will Trump Be Removed from Office?

    Elizabeth Drew

    Assuming the US House of Representatives votes to impeach President Donald Trump, the fact remains that there are far fewer votes in the Senate than will be needed to convict him and remove him from office. But the willingness of Congress – including the Senate – to continue tolerating his dangerous conduct is now truly in question.

    0
  2. rudd9_Darrian TraynorGetty Images_climateprotestburningaustralia Darrian Traynor/Getty Images

    Unsustainable Australia

    Kevin Rudd

    Before the current conservative government came to power in 2013, Australia was well-positioned to make the necessary transition to a low-carbon economy. But now, the country is heading in reverse, and has already fallen behind most developed countries, and even China, on reducing emissions and building resilience against climate change.

    1

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions