La diplomatie du dollar et les décennies perdues du Japon

TOKYO – Un spectre hante le régime de change de la devise chinoise, celui du conflit entre les Etats-Unis et le Japon au sujet de la valeur du yen, qui a duré tout au long des années 1980 et jusqu’au début des années 1990. Ce contentieux n’a pris fin que lorsque l’économie japonaise est entrée dans sa « décennie perdue ». Le cas du Japon est une expérience que la Chine ne souhaite pas imiter.

Bien évidemment, l’histoire – et en particulier l’histoire financière – ne se répète pas exactement de la même manière. Mais les arguments avancés dernièrement concernant le renminbi ont, pour les Japonais en tout cas, un air de déjà-vu.

Aujourd’hui, comme alors, le Congrès américain est le point de convergence de l’ire américaine. Un projet de loi prévoyant des mesures de rétorsion contre la Chine est aujourd’hui examiné par le Congrès, à la suite des pressions exercées par ceux qui pensent que le taux artificiellement bas du renminbi contribue aux déséquilibres mondiaux, et serait en particulier un des facteurs de la balance commerciale déficitaire des Etats-Unis. Ils sont également frustrés par le fait que le département du Trésor américain n’ait pas publiquement dénoncé la manipulation de sa devise par la Chine.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/JmGzpcW/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.