0

Dignité ou Déclin ?

TOKYO – Kokka no Hinkaku, la dignité d’un Etat, est le titre d’un livre récent par le mathématicien Masahiko Fujiwara qui s’est vendu à trois millions d’exemplaires. Les débats autours de ce livre sont si vifs au Japon que le terme dignité (hinkaku) est devenu le dernier mot à la mode.

Que la dignité du Japon soit désormais une question cruciale ne devrait surprendre personne. Car le Japon traverse une période où il lui faut définir sa nouvelle position – déclin ou dignité – en tant qu’état (kokka) par rapport à son voisin géant, la Chine.

La question des relations avec la Chine s’est cristallisée en septembre lorsque les gardes-côtes japonais ont arrêté le capitaine d’un chalutier chinois après que ce dernier ait accroché deux bateaux de la patrouille japonaise près des îles Senkaku, qui font partie du Japon et se trouvent dans ses eaux territoriales. Les tensions entre le Japon et la Chine – laquelle prétend à ces îles – sont immédiatement montées d’un cran.

Les différents gouvernements japonais qui se sont succédés pendant de nombreuses années ont préféré « ne pas réveiller le chien qui dort » par rapport à ces conflits territoriaux sur les îles, ignorant à maintes reprises les provocations de la Chine (et de Taïwan). Mais cela a pris fin en septembre 2009 avec les élections qui ont vu la victoire du gouvernement pro-chinois du Premier ministre Yukio Hatoyama.