0

La crise : la faute aux pauvres ?

WASHINGTON - La polémique sur les causes de la crise financière de 2007-2009 continue à faire rage aux USA. L'Etat en est-il responsable, et si c'est le cas, de quelle manière ?

En décembre, la minorité républicaine de la Commission d'enquête sur la crise financière (FCIC) a publié un document (a preemptive dissenting narrative) dans lequel elle explique qu'une politique maladroite visant à faciliter l'accès à la propriété des plus démunis a poussé un trop grand nombre de gens à souscrire un prêt immobilier, alors qu'ils n'en avaient pas les moyens.

Ce document pourrait fédérer l'opposition à l'approche de l'élection présidentielle de 2012, notamment au sein de la Chambre des Représentants contrôlée par les républicains. Mais aussi bien écrit soit-il, existe-il la moindre preuve pour étayer les affirmations que l'on y trouve ? Les Américains pauvres sont-ils responsables de la pire crise mondiale depuis plus d'une génération ?

Sûrement pas d'après Daron Acemoglu du MIT qui a écrit sur ce sujet (et qui est co-auteur de nombreuses autres communications sur d'autres sujets) et présenté le résultat de ses recherches (http://econ-www.mit.edu/files/6348) au début du mois lors de la réunion annuelle de l'Association financière américaine.