Skip to main content

Development aid women nepal Narendra Shrestha/Department for International Development/Flickr

Bénéficier de davantage d'aide pour en faire un meilleur usage

PARIS – L'effort pour éradiquer la pauvreté dans le monde n'a jamais été aussi intense. En 2014 pour la deuxième année consécutive, l'aide publique au développement (APD) a atteint un niveau historique de 135 milliards de dollars, selon les nouveaux chiffres de l'OCDE. Cela indique que les économies avancées restent engagées dans la promotion du développement mondial, malgré leurs propres problèmes récents.

Si l'on ajoute à ce total les dépenses substantielles de la Chine, des États arabes et des pays latino-américains sous forme d'investissements et de prêts, il est clair que les flux de l'APD vers les pays en développement ont atteint des niveaux sans précédent. Et pourtant les bonnes nouvelles de ces chiffres ne doivent pas masquer certaines possibilités de canaliser plus efficacement ces fonds.

L'aide publique des pays donateurs a permis de réduire de moitié l'extrême pauvreté et la mortalité infantile et a produit des avancées sur plusieurs autres fronts. Mais il est de plus en plus évident que les flux soutenus d'aide au développement ne suffiront pas à éradiquer l'extrême pauvreté d'ici 2030 ni à mettre en œuvre les nouveaux Objectifs de développement durable de l'Organisation des Nations Unies, qui doivent être approuvés dans le courant de l'année.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/aDVAmnc/fr;
  1. mallochbrown10_ANDREW MILLIGANAFPGetty Images_boris johnson cow Andrew Milligan/AFP/Getty Images

    Brexit House of Cards

    Mark Malloch-Brown

    Following British Prime Minister Boris Johnson's suspension of Parliament, and an appeals court ruling declaring that act unlawful, the United Kingdom finds itself in a state of political frenzy. With rational decision-making having become all but impossible, any new political agreement that emerges is likely to be both temporary and deeply flawed.

    0
  2. sufi2_getty Images_graph Getty Images

    Could Ultra-Low Interest Rates Be Contractionary?

    Ernest Liu, et al.

    Although low interest rates have traditionally been viewed as positive for economic growth because they encourage businesses to invest in enhancing productivity, this may not be the case. Instead, Ernest Liu, Amir Sufi, and Atif Mian contend, extremely low rates may lead to slower growth by increasing market concentration and thus weakening firms' incentive to boost productivity.

    4

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions