NurPhoto/Getty Images

Réduire l'écart des données des services de santé

BOSTON – Alors qu'une grande partie du monde souffre actuellement de la surcharge d'information, il existe encore certains endroits où l'information est rare. Et cette pénurie coûte parfois leur vie aux gens.

Dans le service de maternité du plus grand service de santé publique de Zanzibar, l'hôpital de Mnazi Mmoja, des données des patientes sont listées sur un tableau blanc. Les informations sur le tableau mentionnent le nombre de femmes admises, le type et de la sévérité de leur état et le fait qu'elles aient survécu ou non.

Ces données sont peut-être mieux que rien, mais pas de beaucoup. Il n'y a pas de date, pas d'horodatage ni de systèmes de classement à long terme. Comme les photographies sur le tableau sont strictement interdites, les données ne durent qu'aussi longtemps qu'elles figurent sur ce support.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/I7Azx1f/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.