La quête de substituts du sang

WASHINGTON, DC – Dans la plupart des pays développés, les patients peuvent se fier à la sécurité des transfusions sanguines. Il n’est cependant pas toujours simple de maintenir un approvisionnement stable non contaminé par des donneurs de sang. Est-ce possible, une fois pour toutes, d’assurer un approvisionnement de sang adéquat et sécuritaire?

Les réserves actuelles de sang, souvent données par des bénévoles, peuvent être contaminées par le VIH et d’autres agents d’infection. Et les prélèvements de sang doivent être stockés au froid, où ils ont une durée de conservation de 28 jours. Vu les craintes relatives à la contamination et l’intérêt militaire d’un mode d’approvisionnement plus durable, la recherche de composés synthétiques est depuis fort longtemps une priorité médicale.

L’idée d’utiliser des substituts sanguins a été proposée au XVIIe siècle et continue, à ce jour, d’attirer des chercheurs. Plusieurs produits qui pourraient révolutionner la médecine sur le plan des transfusions ont déjà été développés dans la quête de substituts sanguins génériques, portables, de longue durée de conservation. Ces substituts pourraient ainsi remplacer les pratiques classiques de transfusion sanguine dans des situations extrêmes, comme sur les champs de bataille.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/Dtfketo/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.