Hong Kong : la démocratie étouffée

Cette semaine marque le 15° anniversaire de la promulgation de la Constitution de Hong Kong par l'Assemblée populaire nationale chinoise. Encore appelée Loi fondamentale, elle est supposée définir un cadre politique conforme au principe "un pays, deux systèmes" formulé par le feu Deng Xiaoping qui accorde une grande part d'autonomie à Hong Kong.

Selon ce principe, le système économique capitaliste en vigueur à Hong Kong, l'état de droit et le style de vie devaient être préservés. Il prévoyait également que le chef de l'exécutif et le Conseil législatif seraient issus du suffrage universel. Hormis la défense et les Affaires étrangères, Hong Kong devait rester maître de son destin.

En dépit de la promesse de suffrage universel qu'elle comporte, la Loi fondamentale restreint la vie démocratique pour les dix premières années qui suivent la rétrocession de Hong Kong à la Chine. Il en résulte que l'exercice effectif de la démocratie ne peut être envisagé avant 2007.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/fVXJLdlfr