An inflatable nuclear missile balloon in Washington, DC Win McNamee/Getty Images

Le désarmement nucléaire, c'est aussi pour les USA

NEW-YORK – Il existe deux types de politique étrangère : l'une est fondée sur l'idée que "la puissance crée le droit", l'autre repose sur le droit international. Or les USA veulent jouer sur les deux tableaux : ils exigent des autres pays qu'ils respectent le droit international, tout en s'en exemptant eux-mêmes. Il n'y a aucun domaine dans lequel cela ne se vérifie davantage que celui du désarmement nucléaire.

La stratégie des USA est vouée à l'échec. Ainsi que Jésus l'a proclamé, "Celui qui prend l'épée  périra par l'épée". Alors, plutôt que d'envisager le pire, demandons des comptes à tous les pays, notamment aux puissances nucléaires et aux USA, quant à leur respect du droit international en matière de non-prolifération.

Les USA exigent de la Corée du Nord qu'elle adhère au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) et c'est sur cette base qu'ils ont poussé le Conseil de sécurité à imposer des sanctions à la Corée du Nord afin qu'elle renonce à l'arme nucléaire. De la même manière, Israël appelle à des sanctions contre l'Iran pour l'empêcher de développer l'arme nucléaire en violation du TNP. Pourtant les USA violent grossièrement ce traité et Israël fait pire : il n'a pas signé le traité tout en revendiquant le droit de détenir l'arme nucléaire, sans reconnaître qu'il la possède.

Les signataires du TNP (conclu en 1968) se sont engagés sur trois grands principes :

- Les pays détenteurs de l'arme nucléaire s'engagent à ne procéder à aucun transfert de cette arme et à ne pas aider les pays qui ne la détiennent pas à la fabriquer ou à l'acquérir. Quant à ces derniers, ils s'engagent à ne pas l'acquérir ou la développer.

- Tous les pays ont le droit de développer et d'utiliser l'énergie nucléaire à des fins pacifiques.

Subscribe now

Exclusive explainers, thematic deep dives, interviews with world leaders, and our Year Ahead magazine. Choose an On Point experience that’s right for you.

Learn More

- Toutes les parties au traité, y compris les puissances nucléaires, s'engagent à procéder à des négociations visant à un désarmement général. C'est là un point crucial qui figure à l'article VI du TNP : "Chacune des Parties au Traité s'engage à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire et sur un traité de désarmement général et complet sous un contrôle international strict et efficace."

L'objectif fondamental du TNP est de remplacer la course à l'arme nucléaire par le désarmement, de manière à ne pas perpétuer le monopole que détiennent quelques pays sur l'arme nucléaire. Il s'agit surtout d'éviter de perpétuer le monopole régional de l'arme nucléaire par des pays non signataires du traité - comme Israël, qui semble croire qu'il peut éviter de négocier avec les Palestiniens du fait de sa supériorité militaire écrasante. Telle est l'arrogance auto-destructive que suscite la possession de l'arme nucléaire.

La plus grande partie de la communauté internationale - à l'exception très visible des puissances nucléaires existantes et de leurs alliés militaires - a réitéré l'appel au désarmement nucléaire en adoptant en 2017 le Traité sur l'interdiction des armes nucléaires qui demande à tous les pays détenteurs de l'arme nucléaire de coopérer "dans l'objectif de vérifier l'élimination irréversible de leur programme d'armement nucléaire". 122 pays ont voté pour, 1 contre, 1 s'est abstenu et 69 n'ont pas pris part au vote - notamment les puissances nucléaires et les membres de l'OTAN. A ce jour, 58 pays l'ont signé, et 8 l'ont ratifié.

Les USA exigent de la Corée du Nord que conformément à ses obligations dans le cadre du TNP elle renonce à l'arme nucléaire, exigence soutenue par le Conseil de sécurité. Néanmoins,   l'impudence avec lequel les USA veulent, non pas parvenir à un véritable désarmement, mais assurer leur domination nucléaire est proprement stupéfiante. Dans un document officiel publié en février (Nuclear Posture Review), ils envisagent une modernisation massive de leur arsenal nucléaire, avec seulement quelques mots pour la forme sur leurs obligations dans le cadre du TNP :

"Notre engagement en faveur des objectifs du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) reste fort. Nous devons cependant reconnaître que l'environnement actuel rend à court terme toute avancée vers la réduction de l'armement nucléaire extrêmement problématique … Ce constat repose sur une vérité incontestable : les armes nucléaires ont et continueront à avoir dans un avenir prévisible un rôle crucial pour dissuader d'une attaque nucléaire et éviter une guerre conventionnelle de grande ampleur entre Etats dotés de l'arme nucléaire ".

Autrement dit les USA veulent que les autres pays renoncent au nucléaire, mais pas eux, car la réduction de leur armement nucléaire serait "problématique" et irait à l'encontre d'une "vérité incontestable" selon laquelle l'arme nucléaire répond aux besoins de l'armée américaine.

Non seulement les USA ne respectent pas leurs obligations relatives au TNP, mais ce n'est pas vraiment en terme de dissuasion leur armée a des besoins. Car si le pouvoir corrompt, le pouvoir nucléaire créé l'illusion de l'omnipotence. Les USA sont, et de loin, la principale entité dans le monde engagée délibérément dans des conflits au Moyen-Orient, en Afrique et ailleurs. Au cours des 50 dernières années, en violation flagrante du droit international et de la Charte de l'ONU, ils ont engagé à de multiples reprises leurs forces militaires dans des opérations de changement de régime. On compte parmi les plus récentes le renversement de Saddam Hussein en Irak et celui de Mouammar Kadhafi en Libye - deux dirigeants étrangers qui avaient accédé la demande des USA de mettre fin à leur programme nucléaire.

Trop sûres d'elles, plutôt que de négocier, les puissances nucléaires se lancent dans des imprécations. Certaines renversent des gouvernements étrangers comme bon leur semble, ou à tout le moins essayent de le faire. Les USA et leurs alliés nucléaires se sont plusieurs fois arrogés le droit d'ignorer le Conseil de sécurité et le droit international. C'est ce que l'on a vu avec l'intervention illégale de l'OTAN en Libye contre le régime de Kadhafi et les incursions militaires illégales des USA, d'Israël, du Royaume-Uni et de la France en Syrie pour affaiblir ou renverser Bachar al-Assad.

Appelons à une dénucléarisation rapide et efficace de la Corée du Nord, et faisons de même à l'égard de l'arsenal nucléaire des USA et des autres pays. Le monde ne vit pas sous une Pax Americana, mais il vit dans la crainte, car des milliards de personnes sont au risque d'une annihilation nucléaire, sans compter les millions d'autres poussées dans la guerre par une machine militaire américaine hors de tout contrôle.

Traduit de l’anglais par Patrice Horovitz

http://prosyn.org/ef69SHt/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.