0

Le Démocratie passe au second plan

La démocratie se développe peu à peu à travers le monde. Du Moyen-Orient à l’Amérique latine en passant par l’Asie, de nombreuses autocraties prennent progressivement des mesures pour mettre en place des formes de gouvernement plus démocratiques et plus responsables ou bien sont devenues des démocraties à part entière dont le fonctionnement est satisfaisant. Le gouvernement américain est déterminé à renforcer les libertés politiques dans de nombreux pays en développement appartenant à sa sphère d’influence ; en effet, le développement de la démocratie est devenu la pierre angulaire de la politique étrangère américaine.

Il existe de nombreuses raisons de célébrer la vague démocratique actuelle. La démocratie est associée avec une réduction des injustices et des abus, avec les libertés individuelles et civiles fondamentales et avec une plus grande sensibilité des gouvernements envers les véritables priorités de leurs citoyens. Quelle est cependant l’importance de la démocratie dans la réussite économique ?

Pas très forte, comme le suggère l’expérience. Ce qui pourrait paraître surprenant. Après tout, n’est-il pas vrai que presque tous les pays riches possèdent des formes démocratiques de gouvernement, tandis que les pays les plus pauvres (principalement en Afrique) ne sont pas des démocraties ? En effet, de par le monde, la démocratie est fortement corrélée avec un revenu par tête supérieur.

Mais cette corrélation disparaît quand on examine la dimension temporelle plutôt que la dimension spatiale. Les pays qui se transforment en démocratie ne parviennent pas, en général, à une croissance économique plus rapide après leur transition politique ; et vice versa : les démocraties tenues en échec ou qui retombent en autocratie ne connaissent pas, en général, des performances pires qu’auparavant.