rogoff194_Yuichiro ChinoGetty Images_worldstockmarketcrash Yuichiro Chino/Getty Images

La démondialisation va nuire à la croissance dans le monde entier

CAMBRIDGE – L'économie mondiale post-pandémie a toutes les chances d'être beaucoup moins mondialisée, du fait que les dirigeants politiques et les populations rejettent l'ouverture, sur un mode qui n'est pas sans rappeler les guerres tarifaires et les dévaluations compétitives des années 1930. Cette situation aura pour corollaire non seulement une croissance plus lente, mais également une baisse significative des revenus nationaux pour toutes les économies, à l'exception peut-être des plus importantes et des plus diversifiées.

Dans son ouvrage visionnaire de 2001 The End of Globalization, l'historien de l'économie de Princeton Harold James a montré comment une ère antérieure d'intégration économique et financière mondiale s'est effondrée sous la pression d'événements inattendus durant la Crise de 1929, qui a connu son apogée durant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, la pandémie de COVID-19 semble accélérer un nouveau désengagement de la mondialisation.

Le repli actuel a commencé avec la victoire de Donald Trump aux élections présidentielles américaines de 2016, qui a conduit à des guerres tarifaires entre les États-Unis et la Chine. La pandémie aura probablement un impact négatif à long terme encore plus important sur le commerce, en partie parce que les gouvernements reconnaissent de plus en plus qu'ils doivent considérer la capacité de santé publique comme un impératif de sécurité nationale.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/RqNnq7ffr