0

Vaincre le terrorisme par la prospérité mondiale

Lorsque Franklin Roosevelt et Winston Churchill ont fixé les objectifs des Alliés dans la Charte de l'Atlantique lors de la Seconde Guerre mondiale, ils ont évoqué l'extension "des progrès économiques et de la protection sociale" au monde entier. Dans son discours d'investiture, Roosevelt disait que le monde devrait être basé sur quatre libertés, dont "la liberté d'échapper à la misère". Il en appelait à des accords économiques au niveau mondial visant à garantir "une vie paisible et satisfaisante aux habitants" de tous les pays.