kortenhorst7_Kristian BuusIn Pictures via Getty Images_davoswefclimateprotest Kristian Buus/In Pictures via Getty Images

Davos, élite économique et réchauffement climatique

DAVOS – Cette année, lors de sa fameuse réunion annuelle à Davos en Suisse, le Forum économique mondial a appelé les entreprises du monde entier à un engagement : parvenir à un bilan net nul de leurs émissions de gaz à effet de serre au plus tard en 2050. La climatologie montre que cet objectif est nécessaire, tant pour atteindre les objectifs fixés en 2015 par l'accord de Paris sur le climat que pour éviter un réchauffement climatique catastrophique.

Au Rocky Mountain Institute, nous nous réjouissons évidemment de cet appel aux entreprises du monde entier. C'est le bon moment. Cela montre aux grands patrons du monde des affaires, que membres de "l'élite de Davos", il leur incombe de montrer l'exemple en prenant des mesures immédiates et audacieuses pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Comme le Forum le souligne, la réunion de cette année est "l'occasion rêvée" pour prendre l'initiative sur cette question cruciale.

Lors de ma première journée complète à Davos, au moment de la session du petit déjeuner, Feike Sijbesma, le pdg de Royal DSM, a parlé de ce qu'implique le fait d'appartenir à "l'élite de Davos". Il a rappelé à chacun que ce statut s'accompagne de la responsabilité de rendre le monde meilleur. A mon avis, l'expression "noblesse oblige" traduit parfaitement son idée.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/bwjEo44fr