boskin80_BRENDAN SMIALOWSKIAFP via Getty Images_bidenbuildbackbetter Brendan Smialowski/AFP via Getty Images

Inflation et crédibilité politique

STANFORD – Loin sont les jours où les dirigeants politiques considéraient la crédibilité comme leur atout le plus précieux. Des présidents et des Premiers ministres jusqu'au bas de l'échelle du pouvoir, les responsables politiques s'aventurent maintenant au-delà de leur territoire familier souvent fait d'exagérations ou de promesses difficilement tenables, se déconnectant ainsi peu à peu de ce qu'est la réalité du point de vue de leurs électeurs. Il existe tout un éventail d'explication à cela.

Premièrement les moyens de communication actuels favorisent les points de vue extrêmes plutôt que les analyses dépassionnées qui se basent sur les faits. Dans une société polarisée, les responsables politiques ont de plus en plus tendance à alimenter leur base extrémiste plutôt qu'à faire preuve de modération et proposer des compromis.

Deuxièmement, les prévisions se révèlent parfois inexactes. L'hypothèse d'une inflation transitoire était loin d'être absurde, mais les mois passant, elle est devenue de plus en plus contestable. Cela tient en partie au fait que le mot "transitoire" ne résonne pas de la même  manière pour l'électeur moyen et pour un économiste. Pour le premier, "transitoire" se rapporte à un phénomène qui est appelé à disparaître rapidement ; ce terme ne peut donc s'appliquer à un problème qui persiste et même s'aggrave. Le champion de baseball Yogi Berra disait dans l'un de ces fameux aphorismes qu'il est "difficile de faire des prévisions, surtout si elles concernent le futur". Et comme les chiffres décrivant la situation économique sont souvent sujets à révision, on peut se tromper facilement, même sur la situation économique du moment.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/k33suzIfr