stiglitz294_JOSEPH PREZIOSOAFP via Getty Images_vaccineprotest Joseph Prezioso/AFP via Getty Images

La COVID-19 et la liberté humaine

NEW YORK – Une forte augmentation des cas de COVID-19, des hospitalisations et des décès aux États-Unis sont autant d'éléments à charge qui nous montrent que la pandémie n'est pas terminée. L'économie mondiale ne reviendra pas à la normale avant que la maladie ne soit jugulée partout.

Mais le cas des États-Unis est une véritable tragédie, car ce qui se passe actuellement dans ce pays aurait pu être évité. Alors que les pays des marchés émergents et des pays en développement souhaitent recevoir le vaccin (et que tant de personnes meurent faute de pouvoir l'obtenir), l'offre américaine est suffisante pour fournir une double dose – et maintenant une dose de rappel – à chaque personne dans le pays. Et si presque tout le monde se vaccinait, la COVID-19 « devrait disparaître » presque à coup sûr, comme l'a déclaré l'ancien président Donald Trump.

Et pourtant, un nombre insuffisant de personnes aux États-Unis ont été vaccinées pour empêcher le variant Delta à forte contagiosité de provoquer une nouvelle hausse du nombre de cas dans de nombreuses régions. Comment autant de personnes vivant dans un pays où les gens semblent bien éduqués peuvent-elles agir de façon aussi irrationnelle, contre leur propre intérêt, en dépit de la science et des leçons de l'histoire ?

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/KzcY80Mfr