cokehamilton1_luis alvarez_getty images_woman Luis Alvarez/Getty Images

Vers une reconstruction plus juste et plus verte

GENÈVE – À l'image des agriculteurs qui préparent leur prochaine récolte, nous devons dès à présent semer les graines de notre avenir post-pandémie. Cela implique de placer l'égalité entre les sexes et le développement durable au centre de la relance économique et de promouvoir un développement plus inclusif dans le cadre d'un « commerce responsable. »

L'un des défis majeurs auxquels nous sommes confrontés est celui des inégalités sur le plan économique. La COVID-19 met l'accent sur des inégalités entre les sexes très marquées, qui laissent les femmes très exposées aux répercussions économiques de la pandémie. Une recherche menée par le Centre du commerce international (CCI) montre que près de 65 % des petites entreprises gérées par des femmes dans 120 pays sont durement touchées par cette crise (par rapport à seulement la moitié des entreprises gérées par des hommes). Les secteurs d'activité qui emploient majoritairement des femmes – qu'il s'agisse du commerce de détail, de l'hôtellerie, du tourisme, de l'artisanat et de l'industrie légère – ont été les plus touchés.

En outre, la numérisation et la modification des chaînes d'approvisionnement signifient que les femmes entrepreneurs partout dans le monde – mais tout particulièrement dans les pays en développement – sont confrontées à des obstacles supplémentaires, qu'il s'agisse aussi bien de l'accès aux informations et aux ressources, que d'enrichir leur expérience ou de constituer leurs réseaux.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/nMwHMhIfr