rogoff196_vladwelGetty Images_digitalbankphoneapp vladwel/Getty Images

La COVID et les monnaies numériques

CAMBRIDGE – Alors que la crise de la COVID-19 accélère l'abandon croissant à long terme de l'argent liquide (du moins dans les transactions fiscales légales), les délibérations officielles sur les monnaies numériques reviennent sur le devant de la scène. Entre le lancement imminent de Libra par Facebook et la proposition de monnaie numérique de la banque centrale chinoise, il se pourrait que les événements actuels influencent les nouveaux modèles de la finance mondiale pour une génération. Un rapport récent du G30 affirme que si les banques centrales entendent peser sur l'issue de ce débat, elles doivent commencer à agir rapidement.

Les enjeux sont énormes, en particulier ceux de la stabilité financière mondiale et du contrôle de l'information. Quand l'innovation financière n'est pas gérée soigneusement, elle est souvent à l'origine des crises et le dollar donne aux États-Unis d'importantes capacités de surveillance et de sanctions. La domination du dollar ne se réduit pas à la simple question de la monnaie que l'on utilise. Mais elle concerne également les systèmes qui permettent de faire des transactions. Et, de la Chine à l'Europe, il y a un désir croissant de remettre en question ces systèmes. C'est dans ce domaine qu'a lieu une grande partie de l'innovation.

Les banques centrales peuvent adopter trois approches distinctes. L'une d'elles consiste à apporter des améliorations significatives au système existant : réduire les frais de cartes bancaires et de crédit, assurer l'inclusion financière universelle et mettre à niveau les systèmes de manière à ce que les paiements numériques puissent être effectués en un instant et non pas en un jour.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/CqVdAPpfr