sachs302_Christopher FurlongGetty Images_wind energy Christopher Furlong/Getty Images

Sécurité climatique : place au ingénieurs

NEW YORK – À l’issue de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP24) de Katowice, la Pologne est parvenue à produire un ensemble de règles pour la mise en œuvre de l’accord climatique de Paris 2015. Tous les États membres de l’ONU ont signé. Cette avancée ne suffira pas néanmoins à stopper la catastrophe climatique. L’heure est venue de faire appel aux ingénieurs.

Le succès diplomatique de la COP24 est à souligner, compte tenu du lobbying d’un secteur des combustibles fossiles qui ne cesse de tergiverser. Les diplomates connaissent désormais le dossier, et admettent la réalité : sans une transition rapide vers un système énergétique mondial zéro carbone d’ici le milieu du siècle, l’humanité sera en grand danger. Ces dernières années, plusieurs millions de personnes ont souffert des conséquences de canicules extrêmes, sécheresses, montées des eaux, ouragans puissants ou encore feux de forêt, la température de la Terre s’élevant d’ores et déjà 1,1°C au-dessus du niveau préindustriel moyen. Si ce réchauffement dépasse 1,5°C à 2°C plus tard au cours du siècle – entraînant des températures jamais connues en 10 000 ans d’histoire de la civilisation humaine – le planète deviendra un lieu autrement plus dangereux encore.

L’accord de Paris enjoint les gouvernements nationaux à maintenir un niveau de température « bien inférieur à 2°C au-dessus des niveaux préindustriels, ainsi qu’à fournir des efforts pour limiter la hausse des températures à 1,5°C au-dessus des niveaux préindustriels ». Nous disposons désormais d’un ensemble de règles pour la mesure des émissions de gaz à effet de serre, le partage des savoir-faire, et la mesure des transferts financiers des États riches vers les pays pauvres. En revanche, nous manquons de projets nous permettant d’opérer la transition du système énergétique mondial vers un système aux énergies renouvelables d’ici le milieu du siècle.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/qa9BYSc/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.