La Ville Humaine

SINGAPOUR – Le réseau complexe d’organisations internationales chargées de la gouvernance mondiale est devenu si distant et inefficace que plus grand monde ne s’attend à ce qu’il produise des résultats. Mais aujourd’hui, après s’être marginalisées d’elles-mêmes et livrées à des conflits d’influence pendant des décennies, les organisations internationales doivent se mobiliser autour d’une priorité mondiale de plus en plus urgente : l’urbanisation durable.

Le monde connaît un développement sans précédent et irréversible de l’urbanisation : à l’horizon 2030, 60 pour cent de la population mondiale vivra dans des villes. Mais cette urbanisation rapide entraîne une augmentation de la consommation des combustibles fossiles et des ressources en eau par les ménages, et accroît la demande d’aliments dans des zones où les terres arables sont rares. En bref, le cours actuel de l’urbanisation n’est pas durable.

Pourtant, les mesures prises aujourd’hui pour remédier à la situation restent lamentablement inadéquates. Bien que l’Assemblée générale des Nations unies ait mandaté son Programme pour les établissements humains, ou ONU-Habitat, pour qu’il promeuve une urbanisation durable, l’agence ne dispose pas d’une influence suffisante pour s’assurer que cette question vitale soit inscrite à l’ordre du jour mondial.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/z0jUKTi/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.