mahroum16_Antonio Masiello_Getty Images Antonio Masiello/Getty Images

Une immigration intelligente pour l'Europe

PARIS – Les gros titres relatifs à l'immigration sont devenus une spécialité en Europe, qu'il s'agisse d'un immigré malien en situation irrégulière qui escalade un immeuble parisien pour secourir un enfant en bas âge, ou de la formation d'un gouvernement populiste en Italie qui tente d'expulser cinq cent mille migrants. Mais en dépit d'une couverture médiatique constante de ce problème - ou plus probablement, précisément à cause de celle-ci - le débat politique sur l'immigration est la proie des idées fausses et de la politisation.

Au Royaume-Uni, le vote du Brexit a été alimenté en partie par des déclarations fausses et déformées, comme celle selon laquelle une migration non contenue du reste de l'Europe entraînerait une baisse des salaires. Depuis le vote pourtant, le camp anti-Brexit s'est engagé dans les déformations de ce genre, en avertissant qu'une fois qu'il aura quitté l'Union européenne, le R-U sera confronté à une pénurie de compétences. Mais un grand nombre de pays - comme l'Australie, le Canada et Singapour - s'en sortent très bien sans accords garantissant la libre circulation depuis d'autres pays, en délivrant des visas en adéquation avec les compétences.

Des déformations de ce genre, issues aussi bien du camp pro et anti immigration à travers l'Europe, contrarient en permanence un débat sérieux en la matière. Même lorsque les parties prenantes semblent conduire une analyse coûts-avantages raisonnable de l'impact économique de l'immigration, elles ont tendance à citer seulement les études et les données qui soutiennent leur propre point de vue. Ceci exclut tout accord sur des solutions créatrices et efficaces.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/RQKj68Hfr