0

Compétitivité européenne

Nombre d’Européens redoutent la mondialisation : le défi de la compétitivité semble trop difficile à relever. Pourtant, les Européens ont un avantage sur la concurrence internationale d’aujourd’hui et ils devraient pour cela remercier Jean Monnet et Jacques Delors d’avoir créé le marché commun avant que la mondialisation ne devienne un mot à la mode. En effet, c’est la compétition au sein du marché commun qui permet aux Européens d’être compétitifs au niveau international.

Mais cela ne suffit pas. Il faut des politiques plus audacieuses.

En 1991, mon pays, l’Estonie, souffrait d’un retard économique majeur après 50 années passées sous le régime soviétique. J’avais peur qu’il ne faille beaucoup de temps pour bâtir les infrastructures nécessaires à ce que les entreprises estoniennes puissent être compétitives au niveau international. Heureusement, le monde entrait alors dans l’ère nouvelle de la révolution informatique et, en choisissant de développer ce secteur, l’Estonie s’est rapidement retrouvée dans une situation de concurrence équitable avec d’autres pays.

Les investissements des secteurs publics et privés ont permis à l’Estonie d’atteindre, dès le milieu des années 1990, un niveau d’informatisation supérieur à la moyenne européenne. Dès l’an 2000, le développement informatique dans l’administration publique et dans les secteurs comme celui de la banque avait atteint un niveau auquel seuls quelques pays d’Europe étaient parvenus.