En compétition pour une politique de compétition

En fin de compte, l’Europe prend la compétition très au sérieux, comme l’atteste la décision de bloquer la fusion de General Electric et de Honeywell. La compétition est le fondement d’une économie de marché dynamique. Néanmoins, comme Adam Smith l’a précisé, les entreprises cherchent inévitablement à la restreindre: elles peuvent dégager plus de bénéfices en instaurant un monopole plutôt qu’en commercialisant de meilleurs produits. Le cas de Microsoft aux Etats-Unis a non seulement introduit en Europe les diverses pratiques abusives utilisées en Amérique, mais a également gelé toute entreprise innovante du fait d’un comportement anti-compétitif. Le gouvernement doit donc “ définir les règles du jeu ” afin de maintenir l’égalité sur le terrain de jeu ainsi qu’une compétition acharnée. L’engagement européen à stimuler la compétition vient à point nommé. Après une nouvelle ère d’application vigoureuse de la loi antitrust sous l’administration Clinton, l’administration Bush semble vouloir se démarquer de cette ligne de conduite. Au même moment, les membres conservateurs des courts fédérales américaines, dont la plupart avaient été nommés sous Reagan, restreignent de plus en plus le pouvoir de contrôle et de limitation des pratiques commerciales détenu par le gouvernement. L’équipe antitrust sous Clinton a exposé et poursuivi en justice avec succès quelques-unes des plus importantes conspirations de fixation des prix au niveau international et qui ont coûté des milliards de dollars aux consommateurs. Ils se sont par exemple attaqués aux tarifications cupides pratiquées par des compagnies aériennes établies qui employaient des avions à faible coût non seulement en réduisant les prix des billets, mais en augmentant la capacité d’accueil – avec de lourdes pertes ; mais une fois ces avions utilisés, les grandes compagnies aériennes ont monté les prix tout en réduisant une fois encore les services. La dernière prise de bec entre les Etats-Unis et l’Europe relativement à la fusion entre Honeywell et GE met certains points en évidence. Plus important encore, elle signale les vertus d’une compétition acharnée dans une politique de compétition étant donné que les autorités compétentes en matière de compétition ont pris le ballon que l’administration Bush a maladroitement laissé échappé. Le ministre des Finances américain, sans doute le plus haut fonctionnaire économique de la plus grande économie du monde, est souvent considéré comme le porte-parole semi-officiel du capitalisme mondial. Lorsqu’il dirigeait Alcoa, le ministre des Finances Paul O’Neill s’est comporté comme tout bon chef d’entreprise lorsque les prix baissent : il a fait appel, de manière détournée, au gouvernement pour le tirer d’affaire sous la forme d’un cartel d’aluminium
http://prosyn.org/WxJHsYk/fr;
  1. Patrick Kovarik/Getty Images

    The Summit of Climate Hopes

    Presidents, prime ministers, and policymakers gather in Paris today for the One Planet Summit. But with no senior US representative attending, is the 2015 Paris climate agreement still viable?

  2. Trump greets his supporters The Washington Post/Getty Images

    Populist Plutocracy and the Future of America

    • In the first year of his presidency, Donald Trump has consistently sold out the blue-collar, socially conservative whites who brought him to power, while pursuing policies to enrich his fellow plutocrats. 

    • Sooner or later, Trump's core supporters will wake up to this fact, so it is worth asking how far he might go to keep them on his side.
  3. Agents are bidding on at the auction of Leonardo da Vinci's 'Salvator Mundi' Eduardo Munoz Alvarez/Getty Images

    The Man Who Didn’t Save the World

    A Saudi prince has been revealed to be the buyer of Leonardo da Vinci's "Salvator Mundi," for which he spent $450.3 million. Had he given the money to the poor, as the subject of the painting instructed another rich man, he could have restored eyesight to nine million people, or enabled 13 million families to grow 50% more food.

  4.  An inside view of the 'AknRobotics' Anadolu Agency/Getty Images

    Two Myths About Automation

    While many people believe that technological progress and job destruction are accelerating dramatically, there is no evidence of either trend. In reality, total factor productivity, the best summary measure of the pace of technical change, has been stagnating since 2005 in the US and across the advanced-country world.

  5. A student shows a combo pictures of three dictators, Austrian born Hitler, Castro and Stalin with Viktor Orban Attila Kisbenedek/Getty Images

    The Hungarian Government’s Failed Campaign of Lies

    The Hungarian government has released the results of its "national consultation" on what it calls the "Soros Plan" to flood the country with Muslim migrants and refugees. But no such plan exists, only a taxpayer-funded propaganda campaign to help a corrupt administration deflect attention from its failure to fulfill Hungarians’ aspirations.

  6. Project Syndicate

    DEBATE: Should the Eurozone Impose Fiscal Union?

    French President Emmanuel Macron wants European leaders to appoint a eurozone finance minister as a way to ensure the single currency's long-term viability. But would it work, and, more fundamentally, is it necessary?

  7. The Year Ahead 2018

    The world’s leading thinkers and policymakers examine what’s come apart in the past year, and anticipate what will define the year ahead.

    Order now