fischer182_XinhuaHuang Jingwen via Getty Images_biden jinping Xinhua/Huang Jingwen via Getty Images

Une nouvelle guerre froide, la dernière chose dont ce siècle a besoin

BERLIN – Le sommet du G7 de ce mois-ci a semblé confirmer ce qui était évident depuis un certain temps déjà : les États-Unis et la Chine se sont engagés dans une guerre froide similaire à celle qui a opposé les États-Unis et l’Union soviétique durant la seconde moitié du XXe siècle.

Les pays occidentaux ne perçoivent plus seulement la Chine comme un concurrent économique et une puissance rivale, mais également comme un État de civilisation. Une fois de plus, le conflit semble porter sur des « systèmes » mutuellement incompatibles.  Dans le contexte d’une dissension de valeurs croissante et de revendications concurrentes en matière d’hégémonie mondiale, une confrontation armée – ou du moins, une nouvelle course aux armements – semble désormais une possibilité réelle.

Mais si l’on examine la situation de plus près, la comparaison avec la guerre froide est trompeuse. La rivalité systémique entre les États-Unis et l’Union soviétique avait été précédée de l’une des guerres « chaudes » les plus brutales et catastrophiques de l’histoire et cet antagonisme reflétait les lignes de front de ce conflit mondial.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/sN48jYffr